31 mars 2017

5ÈMES RENCONTRES DE

LA CHARTREUSE DE NEUVILLE

(Acteurs des territoires, lycéens, étudiants)

Partenaire des Rencontres

Habitats et espaces de vie,

nouvelles approches

 

L’architecture, l’histoire monastique, artistique, hospitalière et actuelle de la Chartreuse ont toujours développé des communautés de vie inclusives. Cette capacité à favoriser l’inclusion en son sein est-elle dûe à la force de son architecture ? Aux modes de fonctionnement de ses occupants ? A l’interaction entre les deux ?

 

Ces rencontres 2017 vous invitent à explorer les différents leviers d’action pour faire vivre des communautés d’acteurs pluriels au sein d’un ouvrage bâti, d’un quartier, d’un territoire.

PROGRAMME

 

  • 9h30  - 10h00 : Accueil

  • 10h00 - 13h00 : Apprenons et questionnons
    « Comment, l’architecture, l’aménagement des espaces mais aussi de nouveaux modèles économiques, artistiques et sociaux, peuvent-ils fédérer des communautés de vie inclusives ? ».

 

  • Introduction par JEAN-PAUL DELEVOYE, Président et ALEXIA NOYON, Directrice de la Chartreuse de Neuville

 

JEAN-FRANÇOIS PARENT, Directeur du Laboratoire international de l’habitat populaire MATHIEU LABONNE, Directeur du mouvement Colibris et coordinateur du projet Oasis ANU, représentante d’Auroville, cité expérimentale en Inde, soutenue par l’UNESCO GENEVIÈVE ANCEL,  administratrice territoriale au Grand Lyon FRANÇOIS HERS,fondateur des Nouveaux Commanditaires HUGUES SIBILLEPrésident de la Fondation Crédit Coopératif et du laboratoire de l'ESS JEAN-FRANÇOIS CARONMaire de Loos en Gohelle (en video) CHRISTINE QUENTINJournaliste
modératrice des Rencontres



  • 13h00 - 15h00 : Déjeunons et prenons le temps
    d’écouter l’Ave Maria de Schubert, de découvrir l’histoire théâtralisée de la Chartreuse et les expositions de la renaissance, d’entamer un « spaciemens entre jeunes et adultes» dans les jardins

  • 15h00 - 17h00 : Échangeons et inspirons-nous

  • ≈ POUR LES ADULTES dans l’un des quatre ateliers de partage d’expériences :
  • Concevoir des espaces inclusifs
    MOURAD OURAL designer et fondateur de We Think Design / Constantin PETCOU, co-fondateur de AAA, Atelier d’Architecture Autogérée, UrbanTactics, Paris (DÉTAILS)
  • Gouverner et gérer le quotidien d’un espace inclusif :
    JEAN-CHRISTOPHE LEVASSOR, Directeur de la Condition Publique à Roubaix / MICHELLE DANIÈRE, co-fondatrice de Chamarel, coopérative d’habitants intergénérationnels à Vaulx en Velin /
    MARNIXE BONNIKE La Halle au Sucre (DÉTAILS)
  •  Inclure au sein d’un espace les personnes fragilisées et/ou exclues :
    GILLES MONTAGNE, Pénates et Cités (AG2R La Mondiale) / FRANCK BILLEAU, Fondateur et Dirigeant du Réseau Eco Habitat, Margny les Compiegne /François COLTELLONI, directeur gestion immobilière nord de VILLOGIA / Alexandre LAUBIE, directeur de magasin Leroy Merlin
  • Faciliter la vie en communauté par l’art et la médiation citoyenne :
    MALIKA BELLARIBI LE MOAL, cantatrice mezzo-soprano et fondatrice de l’association Voix en développement (région parisienne) (DÉTAILS) / LES NOUVEAUX COMMANDITAIRES /
  • CECILE CALE, vice-présidente de Coop-cités, Paris / Frédéric MENARD, président de LA COURSIVE BOUTARIC, pôle d’entreprises créatives, Dijon

 

  • ≈ POUR LES JEUNES dans les ateliers d'ideation animés par l'équipe d'ENACTUS France (DÉTAILS)

  • 17h15 : Restituons et concluons
  • JEAN-PAUL DELEVOYE, Président de l'Association de préfiguration de la Fondation la Chartreuse de Neuville

 

ATELIERS POUR LES JEUNES

 

 animés par l'équipe d'ENACTUS France

 

Il est proposé aux jeunes,  après avoir été nourris des réflexions des intervenants de la matinée, de participer à des ateliers de créativité

afin de travailler leurs propositions imaginatives sur le thème de l'habitat et des espaces de vie :

  • types d'architecture, organisation des espaces ...?
  • inclusion des personnes fragilisées ...?
  • comment favoriser le vivre ensemble des ages ou des cultures différentes ...?
  • ...

 

INTERVENANTS

 

 

JEAN-FRANÇOIS PARENT, Directeur du Laboratoire international de l’habitat populaire; Jean-François Parent participe régulièrement aux jurys de diplôme des Ecoles Nationales Supérieures d’architecture, et d’Instituts d’Urbanisme (Paris et Grenoble), où il est aussi sollicité ponctuellement. Depuis 5 ans il intervient dans différents colloques et séminaires en Europe et en Amérique Latine, particulièrement en Colombie, au  Venezuela, au Mexique, au Brésil ainsi qu’en  Italie, en Allemagne et en France. Il publie des articles dans différents organes de presse, (quotidiens, revues spécialisées et professionnelles).En particulier dans Revue Ciencia e Ambiente Brésil / Revue du Projet France / IRD Mexique / Revue Novos Estudos Brésil / Publications de l’Institut Français

 

 

 

 

MATHIEU LABONNE, Directeur du mouvement Colibris et coordinateur du projet Oasis.  Ingénieur Supaéro, ancien chercheur au CNRS sur le climat et expert sur les questions liées au carbone, Mathieu a mené de nombreux projets associatifs en utilisant les outils de gouvernance participative. Il coordonne également un centre écologique, la Ferme du Plessis / Centre Amma, ainsi que la création d'un écohameau. En plus du rôle de directeur, il coordonne à Colibris le projet Oasis, qui a pour but de faciliter la création de centaines de lieux écologiques et solidaires en France.

 

 

 

 

ANU, représentante d’Auroville, cité expérimentale en Inde, soutenue par l’UNESCO. Anu Majumdar est née à Allahabad. Sa découverte des écrits de Sri Aurobindo a transformé sa vie et l’a amenée jusqu’à Auroville en 1979. Elle y a travaillé dans différents domaines tels que la construction du Matrimandir, ou encore en qualité de danseuse et chorégraphe au sein du Laboratoire de Danse d’Auroville. Anu est l’auteur de plusieurs ouvrages notamment Refugees from Paradise & God Enchanter, et pour des jeunes, Island of Infinity & Infinity Papers. Elle est publiée dans des revues telles que The Bombay Review, The Eye, Verve India, Prairie Schooner, Open Road Review, Brown Critique and Scroll et écrit aussi pour le magazine Arts Illustrated.

 

 

 

 

GENEVIÈVE ANCEL, actuellement  administratrice territoriale au Grand Lyon, elle a fait une carrière professionnelle au service de l’Etat (cheffe de cabinet du ministre de l’environnement de 1984 à 1986) et des collectivités (ville et communauté urbaine de Strasbourg de 1990 à 2001) souvent avec une dimension internationale. Elle est également Fondatrice du département Formation de la Fédération Mondiale des Cités Unies 1986-1990.

Geneviève Ancel est en permanence en recherche d’identification des pistes pour résoudre les problèmes de nos sociétés et à cette fin participe tant à des groupes de recherche et de réflexion comme le PIRVE (Programme interdisciplinaire de Recherche Ville et Environnement- CNRS-Ministère de l’Ecologie) qu’à des mouvements citoyens qu’elle lance et anime : co-fondatrice du Pacte Civique et du Collectif Roosevelt, co-fondatrice des Dialogues en humanité à Lyon et étendus depuis à 60 villes dans le monde.

 

 

 

 

FRANÇOIS HERS, artiste photographe belge également écrivain, conseiller culturel ou encore directeur de la fondation Hartung Bergman. En 1963, il choisit « de sortir des murs du musée qui enfermaient les perspectives ouvertes par Dada et de créer une forme de relation entre la société, ses artistes et leurs œuvres qui soit aussi contemporaine que les œuvres elles-mêmes ». En 1972, il participe à la création d’une coopérative d’auteurs-photographes, Viva.

 L’itinéraire, hors normes, de cet artiste l’amène, en 1990, à proposer d'ouvrir un nouveau chapitre de l’histoire de l’art, celui d’un Art de la Démocratie. Il achève la conception du Protocole des Nouveaux commanditaires - New Patrons – que la Fondation de France décide en 1991 de mettre en œuvre, en France puis en Europe, avec le concours d’un réseau de personnalités du monde de l’art contemporain auxquelles François Hers donnera le nom de médiateurs[6].  En parallèle à cette action sur le terrain, François Hers développe avec la Fondation de France un soutien aux chercheurs en sciences humaines qui interrogent les différents rôles qu’ont assumés les artistes et leurs œuvres dans l’histoire.

Le Protocole des Nouveaux commanditaires

Conçu par l’artiste François Hers, le Protocole des nouveaux commanditaires propose d’ouvrir un nouveau chapitre de l’histoire de l’art. Il considère que les conditions sont dorénavant réunies pour que le chapitre de l’Art de la Démocratie fasse suite à celui de l’Art Moderne. En démocratie ce nouveau chapitre ne peut être écrit que par la société elle-même dans le cadre d’un dialogue avec ses artistes. François Hers propose à chacun de s’exprimer, dorénavant en tant acteur, sur une scène de l’art sortie de ses murs: la parole y est la plus libre, l’on y est maître de ses actes et la pensée s’y traduit en acte. L’appel à l’art est aussi ce qui permet à une œuvre commune d’outrepasser les intérêts particuliers qui l’ont fait naître pour devenir l’expression d’une question d’intérêt général. C’est ce propos que met en œuvre, avec succès[1], le Protocole des Nouveaux commanditaires qui définit les rôles et les responsabilités des tous les acteurs sociaux : aux citoyens de dire une raison d’être de l’art et d’un investissement dans la création en assumant publiquement la responsabilité d’une commande ; aux artistes de créer l’œuvre appropriée.

 

 

 

 

 

 

MOURAD OULAL est un designer qui place l’approche anthropologique – l’Homme et ses usages, dans toute leur diversité – au cœur de sa démarche et de son agence de conseil en design stratégique. Cette vision alliant méthode et sensibilité active le changement dans de nombreux domaines, chantier, énergie, santé publique, mais aussi solidarité ou technologies de l’information.

À travers les principes du design thinking et de l’immersion, il valorise les femmes, les hommes, leurs métiers et leurs territoires. À la fois pragmatique et optimiste, il œuvre à établir au sein des organisations une synergie durable entre performance et bienveillance.

 

 

 

 

 

MARNIX BONNIKE

2013-2015 Ministère de la Culture et de la Communication, Inspecteur-Conseiller de la création et des enseignements artistiques et de l’action culturelle, Paris

2010 - 2013 Directeur du développement, Pôle Images Nord-Pas de Calais – Pictanovo, Tourcoing

2003 – 2010 Directeur adjoint de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture et de Paysage de Lille

1995 – 2002 Conseiller sectoriel arts plastiques, Direction régionale des affaires culturelles (Drac) Bretagne, Ministère de la Culture et de la Communication, Rennes.

1992 – 1995 Conseiller sectoriel arts plastiques et musées, Direction régionale des affaires culturelles (Drac) Limousin, Ministère de la Culture et de la Communication, Limoges

1990 – 1992 Directeur de l'Espace de l'Art Concret, Centre d'art contemporain - donation Albers-Honegger, Mouans-Sartoux (Alpes-Maritimes).

https://www.halleauxsucres.fr/la-halle-aux-sucres/le-lieu-lesprit-larchitecture

 

 

 

 

 

 

GILLES MONTAGNE

Responsable de Développement de l’Action Sociale AG2R La Mondiale en Hauts-de-France. Ingénieur ISEN, Gilles a occupé différentes fonctions au sein du groupe AG2R LA MONDIALE : organisation, projets, management opérationnel d’activités assurance. Il a également participé activement au développement de la Fondation d’entreprise AG2R LA MONDIALE.

Dans le cadre de ses fonctions, Gilles a en charge le management opérationnel de Pénates&cité.

 

Pénates&cité

Pour anticiper les enjeux de société liés au vieillissement de la population et répondre aux nouveaux besoins et aux nouvelles attentes, la direction régionale AG2R LA MONDIALE et ses partenaires ont imaginé « Pénates&Cité » : une plateforme d’innovation sociale multi-acteurs dont la mission est d’accélérer l’adaptation des cadres de vie en Hauts-de-France pour un bien-vieillir dans un bien-vivre ensemble.

Pénates&cité développe 3 activités :

• Un Incubateur de projets dont la vocation est la génération, le soutien et l’accompagnement de projets de territoire innovants.

• Un centre de R&D partagé, multidisciplinaire et à vocation pédagogique, sa mission combine veille, capitalisation et prospective.

• Un outil de diffusion et de relais des savoirs et savoir-faire de la plateforme auprès des acteurs et décideurs de la région, dans une dynamique d’essaimage et d’excellence.

 

 

 

 

 

FRANCK BILLEAU / ÉCO HABITAT

Après 15 années passées au Secours Catholique, comme Directeur Départemental de l’Oise, puis Directeur Régional pour les Hauts-de-France, il a souhaité orienté son parcours professionnel pour faire de la lutte contre la précarité énergétique, un modèle de développement durable qui restaure la dignité des personnes. Il est depuis 2014 le fondateur et le directeur de réseau ÉCO HABITAT.

 

La mission de réseau Éco HABITAT est de permettre à des personnes très modestes, familles, personnes seules souvent âgées, isolées par du lien social faible, et en précarité énergétique dans leur habitat, de réaliser des travaux d’amélioration et de restauration de leur habitat sur le modèle économique du développement durable.

Le réseau ÉCO HABITAT a été créé pour apporter des solutions spécifiques auprès de familles très modestes, propriétaire de leur habitat, ayant des difficultés à subvenir à leurs besoins pour faire face à leurs factures d’énergie. Pour cela, nous mobilisons et coordonnons la solidarité de tous les acteurs incidents d’un territoire afin de faciliter, d’accélérer et de concrétise la réalisation de leur projet d’habitation.

Lauréat du programme Européen « Social innovation To Tackle Fuel poverty » portés par Ashoka et la Fondation Schneider Electric en décembre 2015, et Lauréat La France s’engage, dans la catégorie Environnement, l’association dispose aujourd’hui d’une reconnaissance de son action dans le champ de la précarité énergétique.

 

 

 

 

 

CHAMAREL

A l’origine, quelques amis ayant décidé de créer un lieu de vie intergénérationnel pour les 3ème, 4ème et 5ème âges, qui nous permette de prendre notre vieillesse en main, dans la continuité de ce qu’a été notre vie personnelle :  engagement social, associatif, culturel et

politique, et de ce qu’a été notre vie professionnelle : travail d’équipe, coopération…

Nous travaillons à ce projet depuis Septembre 2009.

En Mai 2010, nous avons créé l’association « CHAMAREL » (loi 1901 sans but lucratif).

En Décembre 2012, nous avons créé la société Chamarel  « Les Barges » (sous forme de SAS coopérative).

C’est l’association CHAMAREL qui porte le projet. C’est la société Chamarel « Les Barges » qui va construire et gérer, à Vaulx-en-Velin, l’immeuble projeté, soit 16 appartements,  et des espaces mutualisés (salle polyvalente, buanderie, atelier, etc.).

 

 

 

 

 

MALIKA BELLARIBI LE MOAL est une artiste engagée et une cantatrice franco algérienne reconnue.

Née en 1956 dans le bidonville de Nanterre, c’est un accident qui va faire basculer sa vie et lui ouvrir les portes de l’art lyrique. Gravement accidentée à 3 ans, elle sera confiée, pendant une longue période, aux religieuses de St Vincent de Paul qui l’initient à la musique et lui transmettent leur foi.

Apres avoir hésité avec une carrière de comptable, elle choisit à 35 ans d’embrasser la carrière de chanteuse lyrique. Sa voix rare et sa générosité la conduisent sur les plus grandes scènes mondiales.

Mais plutôt que de vivre seule sa carrière de diva elle choisit de se tourner vers ceux qui n’ont pas accès à cette musique et les aider à se (re)construire à travers le chant lyrique. Son ambition est de démocratiser l’art lyrique et de faire découvrir l’opéra à des enfants et adultes des quartiers qui n’ont pas la chance d’y avoir accès. Avec l’association « voix en développement », elle anime, depuis plus de 10 ans, des ateliers de chants pour enfants, adolescents et adultes issus de quartiers défavorisés dits « difficiles ». Derrière cette première démarche se cache une seconde action: aider ces personnes issues des quartiers à reprendre le contrôle de leurs vies, à s’exprimer et à reprendre confiance en eux, et en la société. En effet elles sont pour la plupart en rupture de liens, elles connaissent la solitude, la précarité, le chômage, la violence, l’absence de cadre et d’éducation. A travers ce projet elle les aide à reprendre confiance, à s’intégrer. Les différents projets d’opéras menés toutes ces années ont provoqué des changements significatifs dans la vie des participants.

Son engagement lui a valu d’être nommée au grade de Chevalier des arts et des lettres, et Chevalier de la Légion d’honneur le 1er janvier 2016. Elle a également reçu la distinction de l’ordre national du mérite.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CONSTANTIN PETCOU est architecte et sémioticien. Depuis 1996 il a enseigné en différentes écoles et universités dont ENSA Malaquais et l’Université Paris 8, Harvard et MIT Massachusetts, etc. Il a contribué pour différentes publications de théorie et pratique architecturale en France, Etats-Unis, Grande Bretagne, Espagne, Allemagne, Italie, Pays Bas, etc. et a été lauréat de plusieurs prix en France, Etats-Unis, Roumanie, Belgique et Japon. Il a coordonné plusieurs projets de recherche et initié les réseaux Plateforme Européenne de Recherche et Action dans la Ville (www.peprav.net) et Rhyzom (www.rhyzom.net). Il a co-édité Urban/ACT: a manual for alternative practice (2007), et Trans-local-ACT: (2010).

 

 

L’atelier d’architecture autogérée (AAA) est une plateforme collective de recherche et d’action autour des mutations urbaines et des pratiques culturelles, sociales et politiques émergentes de la ville contemporaine. Initié en 2001, aaa  fonctionne à travers un réseau ouvert à des multiples points de vue : architectes, artistes, étudiants, chercheurs, retraités, politiques, militants, habitants et tous usagers concernés. AAA a réalisé entre 2001-2005 le projet ECObox et entre 2006-2010 le Passage 56, tous les deux projets étant actuellement autogérés par des habitants usagers. À partir de 2008, aaa développe R-Urban, une stratégie de résilience urbaine participative. Les projets de aaa ont été exposé et présenté notamment à la Biennale d’Architecture de Venise 2012 et 2016, au MoMA de New-York, Biennale de Berlin, Pavillon d’Arsenal Paris, Palais des Nations Unies à Genève, etc. Pour son travail, aaa a reçu plusieurs prix nationaux et internationaux parmi lesquels le prix international Zumtobel pour Sustainability and Humanity Research & Initiative 2012, Curry Stone Design Prize 2011, la Mention Spéciale European Public Space 2010 et a été sélectionné parmi les “100 Projets Climat“ de la COP21.

www.urbantactics.org   http://r-urban.net   http://rhyzom.net/

 

 

POUR LES CLASSES DE PRIMAIRES ET DE COLLÈGE

 

L’association de préfiguration de la fondation de la Chartreuse de Neuville propose aux scolaires du Montreuillois une visite pédagogique du chantier de réhabilitation de la Chartreuse de Neuville : Le Vendredi 31 mars 2017 de 9h à 12

Cette matinée vise à faire découvrir aux enfants du territoire les coulisses du plus grand chantier monuments historiques de France et ainsi leur donner accès à un univers souvent clos et réservé aux experts.

Cette matinée comportera :

• une visite ludique : visite historique du monastère et du chantier de rénovation, d’environ 45 min. cette visite sera co-animée par un membre de l’association et un professionnel du bâti pour découvrir  l’histoire de la Chartreuse et observer les manœuvres dans l’exercice de leur métier.

• des moments de rencontres avec les acteurs du chantier : observer, discuter et questionner

• des démonstrations des métiers du patrimoine

Les objectifs pédagogiques de cette matinée sont multiples :

- Impliquer et placer les futurs utilisateurs du site au cœur du projet de réhabilitation de la Chartreuse de Neuville

- Faire découvrir les métiers du bâti (charpentier, couvreur, maçons, menuisiers, maitre verrier) et les métiers de maitrise d’œuvre (architecte, ingénieurs, coordonnateur, …)

- Observer et étudier la gestion d’un chantier et de ses enjeux (approvisionnement, planification, sécurité, …)

- Sensibiliser les citoyens de demain au développement durable (éco-gestion du chantier, sobriété énergétique, optimisation des ressources, écoconstruction, …)

Cette matinée de visite est gratuite. Si vous rencontrez des problèmes de transports, n’hésitez pas à nous en faire part pour que nous puissions ensemble trouver des solutions.

 

Nous vous prions de bien vouloir réserver, avant le 20 mars, par téléphone au 03 21 06 56 97 ou par courriel à l’adresse suivante e.vangodt@lachartreusedeneuville.org

La Chartreuse de Neuville

1 allée de la Chartreuse

62170 - Neuville-sous-Montreuil

03.21.06.56.97

association@lachartreusedeneuville.org

  • « Comment, l’architecture, l’aménagement des espaces mais aussi de nouveaux modèles économiques, artistiques et sociaux, peuvent-ils fédérer des communautés de vie inclusives ? ».